les délices de Capu

09 septembre 2017

Irish Stew à la guiness

Irish stew2

Voilà un bon classique Irlandais bien réconfortant et tellement facile à faire. Vous pouvez l'accompagner de pâtes fraîches comme ici sur la photo mais également de frites comme je l'ai fait pour le second service. Vous pouvez également remplacer le boeuf par de l'agneau, plat Irlandais oblige... Mais vous pouvez aussi diversifier les légumes selon la saison. Au printemps, vous choisirez des haricots verts, petits pois, fêves, en automne, pourquoi pas le potimarron, potiron et en hiver, la pomme de terre... Et j'en passe. Ce qui est bien dans ce genre de recette, c'est que l'on peut en faire ce que l'on veut ! Laissez libre court à votre imagination. Le seul point important est d'ajouter les légumes les plus tendres une heure avant la fin de la cuisson.

Petit conseil d'amie, ce plat est vraiment meilleur le lendemain !! Et plus vous le réchauffez, meilleur il est !!!

La recette profient de mon super magazine "SAVEURS" de mars avril 2017.

Irish stew1

- 1  kg de boeuf à braiser

- 50 cl de bouillon de boeuf

- 50 cl de guiness

- 2 oignons

- 4 carottes des sables

- 4 càs d’huile

- 1 càs bombée de farine

- Poivre

- une pointe de 4 épices

 

Couper le boeuf en gros cubes de 3 cm de côté. 

Torréfier la farine dans la cocotte sans ajouter de matière grasse. Réserver.

Faire chauffer 3 càs d’huile dans un grand faitout. Faire dorer la viande en deux fois sur toutes les faces à feu fort. Réserver.

Ajouter une càs d’huile dans le faitout et y faire dorer les oignons coupés en morceaux.

Ajouter la viande et saupoudrer le tout de la farine torréfiée. Mélanger et continuer la cuisson 2 min à feu doux/moyen.

Ajouter le bouillon et la guiness.

Couper les carottes en sifflet et les ajouter dans la cocotte.

Donner un bouillon puis enfourner 3h à 150°C. A mi-cuisson, sortir la cocotte et mélanger le tout.

Irish Stew à la biere

Bon week-end à tous !!

Posté par capucine4636 à 20:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


26 août 2017

Tarvers de porc à la moutare & aux figues

Travers de porc1

Me voici de retour après la belle pause estivale bien appréciée !!!! Comme vous avez certainement pu le remarquer, je publie nettement moins qu'il y a quelques temps, mais je souhaite que cela reste un véritable plaisir et non une contrainte. Je prends donc le temps dont j'ai besoin pour rédiger chaque article et ainsi continuer à prendre plaisir à chaque publication. 

Pour la petite histoire, j'adore manger avec les doigts et mes enfants aussi !!! Alors de temps en temps, je prépare des travers de porc selon ma recette fétiche. Pour changer un peu, j'ai déniché une variante dans mon magazine SAVEURS d'avril 2017 et ... gros gros succès à la maison !!!! 

Travers de porc

Pour 4 personnes

- 1,2 kg de travers de porc épais

- 2 grosses càs de moutarde

- 1 grosse càs de miel liquide

- 100 g d’eau

- 40 g d’huile d’olive

- 1 càs de thym séché

- Sel et poivre

- 8 figues séchées moelleuses

 

Préchauffer le four à 160°C.

Dans un saladier, mélanger la moutarde, le miel, l’eau, l’huile d’olive et le thym.

Disposer le travers de porc dans un plat à rôtir, la chaire vers le haut.

Verser la sauce et enfourner 30 min.
Retourner le travers et poursuivre la cuisson 30 min à 180°C.

Arroser le travers 3 fois pendant la cuisson.
Au bout de ce temps, ajouter les figues coupées en deux et terminer la cuisson 10 min.

J'ai accompagné mes travers de riz et de légumes verts. Et nous avons saucé le fond du plat avec du pain ... Un régal !!!!!

travers de porc2

Posté par capucine4636 à 18:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 août 2017

SALADE D'EPINARDS, DATTES ET AMANDES

DE YOTTAM OTTOLENGHI

salade epinard

Je ne me lasse pas de partager avec vous les recettes de mon chef du salé préféré ! Il faut dire que je suis sans cesse surprise par ses mélanges audacieux, colorés et surprenants. Vous l'aurez deviné, je parle bien sûr de Yottam Ottolenghi. 

Cette salade nous a particulièrement plu. Je l'ai d'ailleurs faite 3 fois en une semaine .... C'est dire si nous l'avons appréciée ... Et mes enfants en ont redemandé !!! C'est dingue non ?! 

D'une fois à l'autre, j'ai remplacé les amandes par des noisettes puis des noix et comme j'étais en panne d'oignon rouge, j'ai mis des oignons cebettes. Mais pour la couleur, les oignons rouges, c'est le top !!!

saladeepinard3

L'ingrédient mystère de la recette est le sumac. Le sumac est une épice orientale obtenue à partir de baies séchées de couleur rouge brique qui pousse sur un arbuste du nom de Rhus Coriaria, de la même famille que le pistachier. Cette épice a un goût fruité et acidulé et est utilisée depuis l’Antiquité au Moyen-Orient. Les cuisines libanaise, syrienne, iranienne ou turque y ont recours au quotidien. C'est l'ingrédient principal du zaatar.

salade epinard2

J'ai déniché cette recette dans le livre JERUSALEM :

 

Pour 4 personnes

– 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin blanc

– 150 g de jeunes pousses d’épinards

- 1 petit oignon rouge ou 2 oignons cebettes

– 100 g de dattes medjool

– 30 g de beurre 

– 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

– 100 g de pain pita

– 75 g d’amandes noisettes ou noix concassées

– 1 càc bombée de sumac

– 2 cuillères à soupe de jus de citron

– sel

 

Dénoyauter les dattes et les couper en 6 ou 8 selon leur taille. Emincer finement l'oignon rouge à l'aide d'une mandoline.

Dans un saladier, mettre le vinaigre, les oignons et les dattes. Ajouter une pincée de sel, mélanger et laisser mariner durant 20 minutes.

Couper le pain pita en petits morceaux.

Faire chauffer le beurre dans une poêle à feu moyen et y faire revenir les morceaux de pain pita et les amandes durant 5 minutes environ, jusqu’à ce que le pain soit doré et croustillant. A la fin de la cuisson, ajouter le sumac.

Dans la saladier, ajouter l’huile d’olive et le jus de citron. Bien mélanger.

Ajouter les pousses d’épinards. Remuer.

Ajouter les croûtons de pain pita et les amandes, mélanger, rectifier l'assaisonnement et servir sans attendre.

salade epinard1Bon week-end à tous !!

 

Posté par capucine4636 à 15:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 août 2017

Le Russe au praliné

Je vous propose ce soir une pâtisserie bien riche certe, mais pour les adeptes de la crème au beurre, c'est un délice ! Autour d'un café très serré, un petit carré suffit.  Je me suis inspirée d'une recette de Gaston Lenôtre en diminuant largement les quantités de sucre. La pâtisserie s'est vraiment modernisée et les grands classiques se voient allégés !!! Bon, je dis ça mais ici, c'est pas du light ... 

russe

Pour le biscuit 

- 125 g de noisettes moulues  

- 50 g de sucre semoule

- 110 g de sucre glace

- 175 g de blancs d’œufs

- 30 g de beurre

- une pincée de sel 

 

Pour le pralin de la crème au beurre et de la décoration

- 160 g de noisettes torréfiées

- 55 g de sucre

- 10 g d’eau

 

Pour la crème au beurre 

- 125 g de sucre en poudre 

- 5 jaunes d’œuf 

- 10 cl d’eau 

- 250 g de beurre très mou 

- 100 g de pralin précédemment préparé (le reste est pour la décoration finale)

- une belle pincée de sel 

 

Préparer le biscuit. Battre les blancs en neige et ajouter en 3 x le sucre semoule.

Mélanger les noisettes, le sucre glace etla pincée de sel. Incorporer les blancs d'oeufs.

Faire fondre le beurre, ajouter à l’appareil.

Etaler la pâte dans un flexipâte de 35 X 25 cm

Faire cuire 35 minutes à 150°C, sortir du four et laisser refroidir

 

Préparer le pralin.

Dans une casserole bien large, cuire à 121°C le sucre et l'eau. Ajouter alors les noisettes et continuer de cuire tout en

remuant sans cesse. Une fois les noisettes bien enrobées de caramel, débarrasser sur une plaque. Laisser refroidir. Une

fois les noisettes bien froides, les mixer pas trop finement.

  

Préparer la crème au beurre. 

Battre les jaunes d’œuf, faire cuire au filet le sucre avec l’eau à 121°C.

Verser le sirop sur les jaunes, battre jusqu'à complet refroidissement 

Incorporer petit à petit le beurre ramolli.

Bien battre pour avoir une crème homogène 

Ajouter  le pralin et bien incorporer pour avoir une crème lisse, réserver au froid 5 minutes.

 

Montage

Découper le biscuit en 2 parties égales. 

Garnir le disque inférieur de la moitié de la crème, lisser à la spatule. 

Recouvrir avec le second gâteau puis étaler le restant de crème. 

Lisser bien. Placer au frais.

 

Sortir le gâteau du frais. Parsemer la totalité du reste de pralin puis parer le gâteau de tout côtés. 

Replacer au frais jusqu'à la dégistation

Il est important de sortir le gâteau 30 min avant sa dégustation pour avoir une belle onctuosité dans la crème au beurre.

Le russe1

Bonne soirée à tous ! 

Posté par capucine4636 à 18:52 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juillet 2017

Ravioles épinard ricotta & pignons

Oh que le temps file !!! Je me rends compte que je n'ai pas beaucoup publié ces derniers mois mais mon temps a été plus que compté !!!

Maintenant que la pause estivale se profile, je vous propose de partir en vacances, direction l'Italie, avec mes ravioles. 

ravioles

Quel plaisir de déguster ses pâtes maison !! Niveau goût, c'est juste incomparable !!

Ravioles1 

Pour 4 personnes

Pour la pâte à raviole

- 250 g de farine T65 bio

- 2 oeufs entiers

- 3 jaunes d’oeufs

 

Pour la farce

- 25 g de pignons

- 300 g d’épinards frais

- 125 g de ricotta

- 1 cas bombées de parmesan râpé

- sel et poivre

 

Commencer par préparer la pâte à raviole.

Casser les deux oeufs dans le bol du thermomix puis les mixer 10 secondes vitesse 4. Ajouter le reste des ingrédients puis programmer le thermomix 5 min / pétrissage. Rassembler la pâte obtenue en une boule. La filmer puis la placer au frais pendant 1 heure.

 

Pendant ce temps, préparer la farce.
Laver soigneusement les épinards dans 3 bains différents. Les faire tomber dans une grande cocotte. Une fois qu’ils sont juste cuits ( ca m'a pris à peine 5 min), les égoutter et les laisser refroidir.
Quand ils sont refroidis, les presser fortement pour retirer le maximum d’eau. Les couper grossièrement au couteau puis réserver.
Torréfier les pignons à la poêle en les remuant régulièrement.

Dans un saladier, mélanger la ricotta, le parmesan, les épinards hachés, 1/4 de càc de sel, un peu de poivre. Mélanger. Ajouter enfin les pignons et mélanger à nouveaux.

 

A l’aide d’un laminoir, étendre la pâte en bandes. Avec mon laminoir, je suis allée jusqu'à l'épaisseur la plus fine, soit n° 2. Je passe la pâte 2 fois à chaque niveau d'épaisseur pour qu'elle soit bien lisse.

 

Sur chaque bande, déposer une càc de farce tous les 6 cm. Disposer une nouvelle bande sur le dessus. Former les ravioles en prenant soin de ne pas laisser passer d’air entre la farce et la pâte. Couper la raviole à l’aide d’un emporte pièce. Disposer chaque raviole sur du papier sulfurisé.

 

Porter à ébullition une large marmite d’eau additionnée d’une càs de sel. Y mettre les ravioles et les cures 1 à 2 min.

Disposer les ravioles dans des assiettes bien chaudes, les arroser de crème liquide et parsemer de parmesan fraîchement râpé.

Ravioles3

J'ai tenté de mettre au réfrigérateur quelques ravioles dans une boîte hermétique jusqu'au lendemain mais elles n'ont pas tenues. C'est donc une recette à faire au plus tôt 4 heures avant de passer à table.

Bon week-end à tous !

Posté par capucine4636 à 18:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


17 juillet 2017

Fantastik Cerise Citron

Fantastik2

En plus de manger (beaucoup trop !!!) de gâteaux, je mange aussi beaucoup de yaourts. Et mes parfums préférés sont le citron et la cerise. Et il m'arrive d'en manger deux à la fois et ce sont ceux-là que je marie à coup sûr. Alors je me suis dis pourquoi pas en faire les saveurs de mon prochain Fantastik !!

Le Fantastik, tout le monde connaît ??!! C'est en fait un hybride entre l'entremets et la tarte inventé de toute pièce par notre Christophe Michalak. Ce que j'adore dans ce dessert, c'est que l'on peut créer des variantes à l'infini avec toutes les bases diverses et variées pour obtenir un dessert plutôt léger, inattendu et très joli. Et côté organisation, c'est le top ! On réalise quelques préparations la veille pour procéder au montage minute le jour même.

J'ai donc bidouillé une petite recette que je vous propose ici sans chichi.

Verdict : pas mal du tout pour une première même si j'aurais voulu que mon curd cerise soit un peu moins sucré, moins beurré et ma gelée citron plus peps et plus jaune aussi. Oui, l'aspect visuel est très important pour ce type de pâtisserie ultra moderne !

Pour aller plus loin, je vous conseille vivement ce bouquin sur le thème des Fantastiks.

  

 

fantastik cerise citron

Pour une tarte trouée de 24 cm ou de 22 cm pleine

Voici le matériel que j'utilise :

Pour le curd de cerise (A préparer la veille)

- 250 g de purée de cerises (la mienne est additionnée de 10 % de sucre)

- 100 g de sucre (80 g devrait suffir, la cerise est naturellement très sucrée)

- 2 oeufs

- 12 g de maizéna

- 2 feuilles de gélatine (soit un peu plus de 4 g)

- 80 g de beurre (50 g devrait suffir)

 

Fouetter les oeufs et le sucre. Incorporer la maïzena puis réserver. 

Faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau bien froide pendant 10 min. 

Verser la purée de cerise dans une casserole et faire chauffer. Une fois la purée chaude, la verser sur le mélange oeufs/sucre/maïzéna et bien mélanger. Remettre sur le feu en remuant constamment au petit fouet jusqu’à ce que la préparation épaississe. 

Une fois la crème cuite, la laisser tiédir. La température doit avoisiner les 60°C pour pouvoir incorporer la gélatine essorée. Passer la crème au chinois pour retirer les petits morceaux d’oeufs qui auraient pu coaguler. Incorporer enfin le beurre bien frais détaillé en dés. Mixer à l’aide d’un mixeur plongeant. Filmer au contact puis entrposer au frais jusqu'au lendemain.

 

Pour la chantilly ivoire (A préparer la veille)

- 112 g de crème liquide à 30%

- 50 g de mascarpone

- 25 g de chocolat blanc

- le zeste d’un citron bio

- un peu de colorant lyposoluble jaune

 

Zester le citron bio sur la crème et le mascarpone. Faire bouillir le tout. Verser sur le chocolat blanc en morceaux en 3 fois. Lisser la crème. Filmer au contact puis entreposer au frais.

  

Pour le fond biscuité

- 130 g de chocolat blanc

- 1 cas d’huile de pépin de raisin

- 1 poignée de noisettes torréfiées et concassées grossièrement au mortier

- 150 g de sablés bretons (recette ici)

- le zeste d’un citron bio

- 40 g de cake praliné (recette ici)

 

Faire fondre le chocolat blanc et ajouter l’huile. Lisser le tout.

Ecraser grossièrement les sablés à la main et les mélanger aux noisettes.
Ajouter le mélange chocolat/huile aux sablés/noisettes et au zeste de citron.
Détailler le cake en dés de 8 mm et les ajouter au mélange précédent sans écraser la préparation. Il faut simplement que le chocolat enrobe le tout.

 

Sur un plat de présentation, poser un cercle de 24 cm puis un plus petit de 8 cm dans le grand cercle. Doubler les cercles de rodhoïd. Verser la préparation et lisser sans trop tasser. Entreposer au frais.

 

Pour la gelée citron

- 38 g de jus de citron fraîchement pressé (45 g devrait apporter un zeste de pep's supplémentaire)

- 1 cas d’eau

- 1 cas de sucre 

- 1 feuille de gélatine de 2 g

 

Faire ramollir la feuille de gélatine dans de l’eau bien froide pendant 10 min. 

Verser le sucre et l’eau dans une casserole. Faire bouillir. Ajouter le jus de citron, la feuille de gélatine essorée et un peu de colorant jaune Couler ce jus dans 2 empreintes d'environ 7 x 5 cm et entreposer au frais. 

 

 

Pour le montage 

- une dizaine de cerises bien charnues

 

Mettre le curd préalablement lissé à la spatule en poche muni d’une douille petit four N°14. Il est très important de lisser le curd sinon, vous n’arriverez pas à faire de jolies bouboules… J’ai eu le tour et j’ai trouvé la solution une fois que j’avais poché les 3/4 du curd... 

 

Monter la chantilly ivoire au citron. La mettre en poche munie d’une douille lisse.

Pocher dans les interstices la chantilly.

Démouler la gelée citron et détailler des dés réguliers. Les placer sur la tarte de façon à ce que chaque bouchée ai son petit dé de gelée.

Disposer enfin des cerises fraiches rincées et soigneusement séchées.

Fantastique1 Bonne fin de journée à tous !!

Posté par capucine4636 à 19:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 juillet 2017

Tarte à la ricotta de Ottolenghi

Après la tarte à l'ail et la tarte à la tomate, crème d'amande, je vous propose une nouvelle tarte de mon chef chouchou du salé, j'ai nommé Yottam Ottolenghi.

Tarte ricotta

La recette originale provient du livre PLENTY mais je l'ai aménagé à ma sauce, en fonction de ce que j'avais sous la main.

  

                                        

J'ai choisi de faire ma pâte et ma ricotta maison mais on trouve d'excellents produits dans le commerce. (Cela dit, la ricotta maison faite avec du lait cru de la ferme reste incomparable !!!!) 

Si vous souhaitez vous lancer, la recette de la ricotta maison est ici. Il vous faudra 2 l de lait cru pour obtenir environ 550 g de ricotta.

 

Pour une tarte de 22 cm + 2 tartelettes de 8 cm

 

Pour la pâte brisée 

- 80 g de farine d’épeautre 

- 40 g de farine

- 80 g de farine de seigle

- 2 càs de graines de lin

- 50 g de vin blanc

- 30 g d’eau

- 40 g d’huile d’olive

- 1 petite càc de sel

- 1 càc de bicarbonate de soudre

 

Dans le bol du thermomix (ou n’importe quel gros mixeur), mettre tous les ingrédients puis mixer jusqu’à l’obtention d’une boule. Travailler la pâte un minimum afin de ne pas la rendre élastique. l’étaler entre deux feuilles de papier sulfurisé.

Beurrer les moules à tarte et les foncer. Entreposer au frais une heure.

Au bout de ce temps, préchauffer le fout à 175°C. Enfourner les fonds de tarte pour 15 min. On procède à une pré-cuisson pour avoir des fonds croustillants. 

 

Pour la garniture

- 2 c à soupe d’huile d’olive

- 5 à 6 oignons botte émincés (soit 200 g plus le vert)

- 5 gousses d’ail pelées, dégermées et hachées finement

- 3 œufs

- 2 jaunes

- 500 g de ricotta (recette ici)

- 1 càs de thym

- 1 petite càc de sel

- 1/2 càc de poivre

 

- 90 g de tomates séchées à l’huile

- 1 à 2 càs d’huile des tomates

- 1 càs de pignons de pin

- 2 càs de parmesan râpé

- 1 grosse càs de concentré de tomate

- 1 poignée de pignons de pin torréfiés

 

Pendant que la pâte repose, préparer la garniture. 

 

Emincer les oignons, le vert et l’ail.

Chauffer l’huile sur feu moyen.

Ajouter les oignons.

Les faire revenir pendant 5 minutes en remuant et sans les faire colorer.

Ajouter l’ail. Poursuivre la cuisson 2 min. Ajouter enfin le vert des oignons puis terminer la cuisson 3 min. Laisser refroidir.

 

Fouetter les œufs et les jaunes dans un grand bol.

Ajouter la ricotta puis lisser la préparation au fouet.

Verser le mélange d’oignons et d’ails. Ajouter le thym.

Saler et poivrer.

Verser la préparation dans les fonds de tarte. Enfourner environ 45 minutes dans le four chaud à 160°C.

 

Préparer la pâte de tomates séchées pendant la cuisson de la tarte.

Mixer les ingrédients jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse.

 

A la fin de la cuisson, démouler la tarte et étaler la pâte de tomate à la spatule. Disposer les pignons de pin torréfiés.

Tarte à la ricotta4

Posté par capucine4636 à 22:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

09 juin 2017

Dip d'avocat à l'ail

dip d'avocat1

A la veille du week-end, je vous propose un excellent dip pour agrémenter vos petits légumes de printemps. J'ai trouvé mon inspiration sur le sublime blog Alter Gusto de Carole. Cette dernière nous suggère très justement cette préparation pour accompagner le poisson. C'est vraiment une bonne idée. Dans ce cas, je vous conseille d'ajouter plus de fromage blanc afin que ce dip se transforme en sauce légèrement fluide.

sauceavocat

 

- 200 g de chair d’avocat soit un bel avocat mûr à point

- 1 càs de jus de citron

- 100 g de fromage blanc (0 % pour moi)

- ½ càs d’huile d’olive

- 2 belles gousses d’ail 

- sel

 

Mettre tous les ingrédients dans un contenant haut et étroit. A l’aide d’un mixeur plongeant, mixer longuement le tout jusqu’à l’obtention d’une belle texture souple et lisse. 

Dresser la sauce dans un joli bol et l’accompagner de légumes crus ou cuits.

 

dip d'avocatBon week-end à tous !!

Posté par capucine4636 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mai 2017

Rôti de boeuf cuit au sel

rôtideboeuf

Alors là, je suis bluffée !!! Je ne m'attendais pas à obtenir une viande aussi tendre grâce à ce mode de cuisson ancéstral !!!! La cuisson au sel est parfaite pour les périodes de grosses chaleurs comme nous avons eu dernièrement. Ca tombe bien, c'est justement ce week-end que j'ai préparé mon rôti avec cette méthode. Merci aux copines de m'avoir soufflé dans l'oreille cette idée !!!!

Maintenant, j'ai hâte de m'attaquer au filet mignon ou au magré de canard !!!

En attendant, je vous livre cette technique avec le rôti de boeuf. 

 

- un rôti de boeuf de 1 kg (j'ai pris un rôti de tranche tout simplement)

- huile d’olive

- thym

- Poivre du moulin

- 1 kg de gros sel

 

Enduire généreusement votre rôti d’huile d’olive puis étaler le poivre fraichement moulu sur toute la surface de la viande. Le rouler ensuite dans le thym afin qu’il soit entièrement recouvert. 

Disposer un lit de gros sel dans un moule à cake de taille légèrement supérieure au rôti et l’y déposer. Recouvrir complètement la viande de gros sel.

Fermer hermétiquement le récipient et laisser reposer 48 heures dans le bas du réfrigérateur.

Après ce délai, sortir la viande et retirer le maximum de sel en grattant délicatement avec un couteau pour garder le thym sur la viande.

Découper de fines tranches en ayant pris soin de retirer la ficèle. Servir froid sur un buffet estival ou tout simplement lors de l’apéritif.

 

J'ai trouvé ma viande encore meilleur le lendemain...

rôtideboeuf1

Très belle soirée à tous !

Posté par capucine4636 à 20:27 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

23 mai 2017

Pavlova façon tarte aux fraises

Pavlova

Ah, la saison de la fraise est bien là !! Et cette année, j'en profite à fond.

Après avoir réalisé quelques tartes aux fraises, visibles sur mon instagram, ma fille m'a demandé de lui préparer une pavlova façon tarte aux fraises. J'ai simplement remplacé la traditionnelle chantilly par une crème diplomate très peu sucrée pour contrebalancer celui contenu dans la meringue et ultra légère. Une turie !!!!!

Pavlovafraise1

 

La meringue (peut être préparée la veille) :

- 170 g de blancs d’œuf (soit environ 4 oeufs) mis à température ambiante

- 280 g de sucre en poudre

- qq gouttes de jus de citron

- 1 pincée de sel

- 1 càs de maïzena

- 1 càc de vinaigre blanc

 

Préparation de la meringue.

Préchauffez le four à 150°C, tracez un cercle de 22 cm de diamètre sur une feuille cuisson et retournez-la pour ne pas transférer le stylo sur la meringue.

Préparez maintenant la meringue : montez les blancs d’œufs avec les qq gouttes de jus de citron et la pincée de sel à vitesse moyenne. Quand ils sont déjà bien mousseux, commencez à ajoutez le sucre petit à petit. Une fois que vous avez ajouté la moitié du sucre, augmentez la vitesse du batteur et fouettez à fond pendant environ une minute une fois que vous avez tout ajouté. Incorporez la maïzena tamisée  et le vinaigre blanc, fouettez juste ce qu’il faut pour que ça soit bien mélangé.

Verser la meringue dans une poche à douille munie d’une douille cannelée numéro 11. Formez votre cercle de meringue en partant du centre puis formez la couronne. Baissez votre four à 120°C puis enfournez pour 1 heure. Au bout de ce temps, baissez à nouveau votre four à 90°C puis poursuivre la cuisson 30 minutes. Une fois le disque de meringue cuit, éteignez le four et laissez-le sécher encore dedans pendant 1/2 heure four fermé. Le fond de la meringue doit être bien rigide, la couronne ferme sur la coque et bien moelleuse à l'intérieur.

 

Crème diplomate :

- 250 g de lait

- 40 g de sucre dont 20 g de sucre vanillé maison

- 40 g de jaunes d’œufs

- 22 g de maïzena

- 1,5 feuilles de gélatine soit 3,2 g

- 20 cl de crème fraîche fleurette 30% MG (elle et vire)

- 15 g de sucre glace

- 1 sachet de chantifix

 

Réaliser la crème pâtissière :

Inciser en deux la gousse de vanille et gratter les graines, la faire infuser dans le lait 10 min.

Faire frémir le lait avec la gousse de vanille fendue et la moitié de sucre.

Pendant ce temps, blanchir en fouettant ensemble les jaunes d’œufs avec le sucre restant et la poudre à crème (ou maïzena).

Détendre l’appareil avec un peu de lait bouillant, fouetter, puis ajouter le reste du lait bouillant sur l’appareil et remettre au feu quelques minutes tout en fouettant.

Cuire 2 à 3 minutes après la reprise de l’ébullition pour pasteuriser la crème et la faire épaissir.

Laisser tiédir la crème à 60°C et ajouter la gélatine hydratée et essorée.

Filmer la crème pâtissière collée au contact et mettre au frais.

Assurez vous que la cuve du robot et son fouet sont tous deux bien froids.

Mélanger les 15 g de sucre glace avec le chantifix. Monter la crème fleurette pendant une minute. Au bout de ce temps, ajouter le mélange sucre/chantifix et continuer de battre jusqu’à l’obtention d’une belle chantilly bien ferme.

Détendre la crème pâtissière collée au fouet pour la lisser et incorporer en plusieurs fois la crème fouettée.

Mélanger l’ensemble à la maryse jusqu’à l’obtention d’une crème à consistance bien lisse.

Garnir la poche et utiliser aussitôt (avant que la crème ne raffermisse et ne devienne difficile à dresser).

 

Pour la garniture :

- 200 g de fraises

- du sucre glace

 

Couper les fraises dans la heuteur. Les saupoudrer de sucre glace pour les rendre brillante puis les disposer de façon esthétique. Parsemer de brisures de meringue si vous en avez.

Entreposer au frais en attendant la dégustation.

pavlovafraise

Excellente soirée à toutes et à tous ! 

Posté par capucine4636 à 19:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,