avril 2012 074

Alors là, c'est un exploit !!! J'ai retrouvé une recette que j'ai faite en 2012 et que je n'avais pas encore publié !!!
Pourtant, je me souviens encore parfaitement de ce pain très moelleux. La mie est comparable à celle des pains Anglais. C'est une petite merveille !! Et en plus, il se conserve plutôt bien, emballé dans un linge, le tout mis dans un sac plastique. Et tout ça, grâce à une méthode particulière : la réalisation d'un Tang zhong. Vous allez voir, c'est un nom bizard mais sa réalisation est des plus simple !

avril 2012 002

Je vous laisse découvrir si vous ne connaissiez pas déjà. 

Source : Alter Gusto

Matériel : un moule à cake de 26 x 11 cm
Pour le Tang zhong :
- 25 g de farine T55 ou T45
- 125 g d’ eau de source


- 350 g de farine T55 ou T45
- 50 g de sucre
- 1 c à c de sel
- 1 c à s de lait en poudre (facultatif)
- 5 g de levure sèche de boulanger (1 sachet de Briochin pour moi)
- 1 œuf
- 125 g de lait
- 100 g de Tang zhong
- 30 g de beurre mou

Préparer le Tang zhong : dans une casserole, mettre l’eau et la farine. Mélanger à l’aide d’un fouet afin qu’il n’y ait pas de grumeaux. Faire chauffer à feu moyen, en remuant sans cesse jusqu’à ce que le mélange épaississe et atteigne 65°C. Si vous n’avez pas de thermomètre, il suffit de retirer la casserole du feu lorsque des “traces”, ou “lignes”, apparaissent dans le mélange quand vous le tournez. Transférer le mélange dans un bol. Filmer au contact. Laisser refroidir et entreposer au réfrigérateur au moins 6h. Idéalement une nuit.

6 h ou une nuit plus tard sortir le Tang zhong du réfrigérateur et le laisser à température ambiante environ une demie heure.
Dissoudre la levure dans 2 cuil à soupe de lait tiède.
Dans un récipient, mélanger le Tang zhong, l’œuf et le reste du lait.
Dans un autre récipient, mélanger la farine, le sucre et le lait en poudre. Faire un puits et incorporer la levure et la préparation liquide. Commencer à pétrir puis ajouter le sel. Pétrir pendant 10 à 15 minutes, jusqu’à ce que la pâte soit souple et élastique. Ajouter le beurre mou et pétrir jusqu’à ce qu’il soit complètement incorporé.
Le pétrissage est important pour la réussite de ce pain. Il est préconisé de faire le “Window Pane test”. Cela consiste à prélever un morceau de pâte et essayer de l’étirer doucement. Si elle se déchire ou reste opaque, il faut continuer à pétrir. Si vous arrivez à obtenir une membrane fine et transparente, qui laisse passer la lumière, le pétrissage est “à point”.
Comme Carole, je vous avoue que je ne l’ai pas fait. J’ai pétri la pâte au robot muni de la feuille, vitesse 2, pendant 10 minutes puis encore 3 à 4 minutes après l’ajout du beurre.
Former une boule. La fariner légèrement, la couvrir et laisser reposer une heure ou jusqu’à ce que la pâte double de volume.
Abaisser délicatement la pâte pour chasser l’air. La diviser en 4 morceaux.
Etaler chaque morceau en forme ovale. Replier les bords en portefeuille. Etaler à nouveau puis rouler la pâte. Disposer dans le moule, chemisé de papier sulfurisé ou beurré. Couvrir d’un linge propre et laisser reposer 45 minutes.
Un quart d’heure ou 20 minutes avant la fin de la levée, préchauffer le four à 180°C (T6) avec un récipient rempli d’eau.
Badigeonner le pain avec un peu de lait ou un œuf battu. Enfourner et cuire 25 à 30 minutes. (27 min pour moi)
Laisser refroidir sur une grille.
Ce pain peut se décliner de plusieurs façons ou formes, se farcir, se parfumer selon les goûts … Vous pouvez le diviser en 6 et former des boules pour obtenir de petits pains (adapter le temps de cuisson selon chaque recette). Carole nous indique que l'on peut également le façonner en chinois.

avril 2012 014

 

Je vous souhaite à tous d'excellentes vacances !!