Kouign amann2

J'ai enfin réussi à faire un Kouign Amann !!! Oui, 2 essais infructueux avant d'arriver à en faire un à la hauteur de mes espérances... Quoique ... je pense qu'il y a une erreur au niveau du moule choisi. J'ai cuit mon kouign amann dans un cecle comme l'expliquait la recette mais je pense que j'aurais dû choisir un moule en métal ou simplement chemiser mon cercle avec de l'alu. Oui, à la cuisson, beaucoup de beurre sucré s'est échappé. C'est tout ça de moins dans le gâteau !!! pffff. Il était certe très bon mais j'imagine qu'il l'aurait été d'autant plus, nourri de ce beurre sucré.
Je referai cette recette et viendrai compléter mon billet.
Je vous explique en deux mots mes échecs : c'est la faute du beurre ! Son choix est donc primordial. La pâte à kouign amann est une pâte levée feuilletée donc il faut du beurre à tourage dit "sec". Si vous pouvez vous en procurer, c'est le top. Sinon, comme moi (je n'ai pas eu le courage d'aller chez METRO), choisissez du beurre de Charente demi-sel, on obtient de bons résultats. 

Kouign amann1

C'est ici que j'ai trouvé la recette. En image, c'est plus facile !!

Kouign amann

Matériel : un cercle de 18 cm de diamètre chemisé d'aluminium

Pour la détrempe
- 275 g de farine
- 5 g de levure de boulanger fraîche
- 175 g d’eau
- 10 g de beurre fondu

Pour le tourage :
- 225 g de beurre de Charente demi-sel (beurre sec)
- 225 g de sucre semoule

Préparer la détrempe.
Dans la cuve du robot pétrisseur, verser la farine. Faites un puits au centre et mettez-y la levure en petits morceaux. Versez la moitié de l’eau tiède au centre puis le beurre fondu sur le côté. Commencez à pétrir à vitesse une en ajoutant le reste de l’eau. Une fois la boule formée, continuez de pétrir 3 min à vitesse 2.
Réservez la pâte 30 min couverte d’un linge.

Préparez le beurre de tourage.
Prenez une feuille de papier sulfurisé pour confectionnez une enveloppe de 15 cm de côté environ. Déposez le beurre au centre. Repliez l’enveloppe puis taper le beurre pour l’assouplir. Passez le rouleau à pâtisserie pour l’aplatir uniformément. Réservez.

Procédez au premier tour. Mais avant cela, assurez-vous bien que la détrempe et le beurre soient à la même température, même consistance pour éviter que le beurre ne transperce la détrempe.
Aplatissez au rouleau la détrempe en prenant soin de fleurer votre plan de travail en un carré de 25 cm de côté environ. Mettez-y le beurre au centre de la détrempe en diagonale par rapport à cette détrempe.
Repliez les bords vers l’intérieur comme une enveloppe. Soudez bien les plies.
Faites le premier tour simple en veillant à bien fleurer la pâte au dessus et en dessous afin qu’elle ne colle pas au plan de travail. Etendez la pâte en un rectangle de deux fois la longueur sur une fois la largeur. Pliez la pâte en trois comme un portefeuille puis entreposez au frais 30 min.
Au bout de ce temps, placez le pâton ouverture sur votre droite sur le plan de travail saupoudré largement de sucre. Saupoudrez également le dessus de la pâte puis procédez au second tour simple en appuyant doucement pour incruster le sucre dans la pâte.
Ajoutez à nouveau du sucre puis procéder au 3e tour simple de la même façon que le précédent. Entreposez votre pâton au frais 30 minutes.
Abaissez ensuite la pâte en un rectangle en la saupoudrant toujours de sucre pour éviter que la pâte ne colle.
Roulez bien serré l’abaisse sur la longueur puis détaillez votre boudin en 10 tronçons de même taille.
Beurrez puis sucrez votre cercle et placez vos boudins à l’intérieur. Ils ne seront pas serrés. Laissez pousser pendant 1h30 à 2 h à environ 25 °C. A ce stade, les boudins remplissent la totalité du cercle. Un petit sirop s'est formé, c’est normal.
Enfournez pour environ 45 à 50 min à 185°C. Décerclez à la sortie du four avant que le caramel ne se fige.

Kouign amann3

Bonne soirée !